*

dimanche 24 août 2008

En cuisine

http://www.koreus.com/modules/newbb/topic23794.html
Les cheveux rangés dans le filet, le tablier en plastique enfilé, vous voila fin prêt pour la cuisine !
Ici, ça sonne, ça brûle et ça danse.


Adepte de la tectonik ou pas vous allez jouer avec vos bras. Et on lève le toaster, on enfourne les pains, on baisse les bras hop, hop tout ça en rythme s’il vous plait. Ça sonne ! Demi-tour et on chope les viandes pour les mettre sur le grill.


Et c’est parti pour la garniture, pour dégainez le pistolet à sauce, lancez les oignons et battez vous avec ce putain de fromage qui refuse de se décoller de sa pile. Y a plus qu’a poser les viandes, les derniers pains et le tour est joué.


Vous êtes seul en cuisine ? On vous commande une dizaine de hamburger, des boites de nuggets, et un croc. Vous tourniboulez entre les postes, là, on se rapproche du hip hop. Votre freestyle se limitera a des « mac, 30 secondes steplait » chicken dispo ! « La 4 tout de suite ».

Si vous entamez un régime, c’est le lieu idéal.
Les 30 degrés vous feront transpirer naturellement et si le client a froid en salle, qu’il a fallu allumer le chauffage, vous connaîtrait sans doute les 40 degrés.

Vous avez tout intérêt à avoir bu pas mal d’eau avant, car on peut vous refuser de boire (le temps c’est de l’argent ; n’oubliez pas que le directeur à besoin de ces 4000 euros par mois, c’est important tout de même…)


L’avantage ici, c’est qu’il n’y a pas de clients. Donc pas de prise de tête en principe. Et si vous vous êtes fait des potes, se sera plus simple pour échanger quelques mots, voir de faire des batailles de cornichons.


Les inconvénients ? Il n’y a pas de clients, donc pas d’attraction (c’est un avis perso) pour être tout à fait polie, on se fait royalement chier, l’heure tourne au ralenti. On se brûle facilement et l’atmosphère semble encore plus imprégnée de graisse. Le stress est équivalent à la caisse en terme de quantité, bien qu’il soit de nature différente. Exemple : La prod (l’ endroit ou s’entrepose les sandwichs) est vide, le gentil caissier vous demande 4 mac, 2 hamburger et 4 cheese. AU SECOURS !

Mais ça reste un endroit de légende, ou l’on vous initiera à la magie.
Le cheese magique, est un hamburger, produit il y a bien longtemps, où l’on rajoute un morceau de fromage (ce qui est totalement interdit, mais si vous êtes seuls et qu’il y a une douzaine de produit en attente, ça peut vous sauver).

C’est ici que l’on voit chez ses collègues, les comportements les plus atypiques. Je fais référence à une légende, que mon restaurant transmet de générations en générations, où l’homme sauveur de nuggets.
Il était une fois un équipier, dont la bravoure servant le monde du gras était sans limites. Celui-ci, alors qu’il soulevait sa panière de nuggets remarqua q’un des morceaux de poulet nageait dans l’huile, seul.
Il allait brûler, c’était certain, il n’allait pas pouvoir finir dans l’estomac d’un client. Quel drame !
L’équipier plongea alors sa main dans la cuve d’huile bouillante.
Il finit à l’hôpital et eut beaucoup de pansements.
La morale de cette histoire est qu’il ne faut jamais donner trop de sa personne pour le grand M ou le grand Q !

D'autres postes d'équipier : 

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Chez nous c'est l'équipière sauveuse de pince, même principe mais avec une pince à la place du nugget et même résultat :) Vu de mes propores yeux, ça existe vraiment

AntaLibelle a dit…

ouille ! elle a pas mis toute sa main dans l'huile quand même ?

sportif_imbecile a dit…

Bin tiens, c'est la fête au Mc Do... Faut être sacrément vanné ou stressé pour plonger sa main dans l'huile.

Anonyme a dit…

lol a ouais quand même. sa peu arriver en remarque pendant un rush a 22h XD

Marie a dit…

sportif_imbecile, on peut faire des trucs sacrément cons quand on réfléchit pas trop... ^^

Alex a dit…

Dans mon resto, il y a une belle légende en devenir... Le McChicken gelé. Eh oui, ça aussi, ça existe!

Anta a dit…

Pas mal le coup du chicken gelé ! Faut que tu en dises plus si tu repasses par là alex !( au fait, bienvenue sur le blog !)

Alex a dit…

Merci :) Ca faisait un moment que je lis un peu ce blog mais je n'ai eu que maintenant l'envie de commenter.
Pour approfondir cette histoire de McChick gelé, il était une fois un stagiaire fatigué et peu motivé qui, toute l'équipe se demande encore comment, a mis une croquette McChick dans le sandwich qu'il venait de préparer alors qu'elle n'était pas passée par la case friteuse. Par contre, l'histoire ne dit pas ce qu'il est advenu du client qui avait pris à emporter et vers les 2h du matin (le resto fermait à 3h ce jour-là).

Anta a dit…

Excellent ! En tout cas merci de partager ton expérience belge ( dans les autres commentaires notamment ) c'est toujours très instructif de voir comment ça se passe dans les autres pays.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...