*

jeudi 27 octobre 2011

La lettre de démission


Vous êtes nombreux à atterrir sur le blog via la recherche «  lettre de démission », or je n’ai fait nul article sur le sujet, honte à moi ! Il est grand temps de me rattraper.

L’écriture administrative en général est d’un ennui phénoménal, elle ne permet nul fantaisie littéraire, ni même aucune franchise. Ce n’est qu’un  assemblage de termes insipides, conventionnels sans couleurs, sans émotions. Bref du néant absolu qui ne présente que le caractère informatif d’une volonté bien planquée derrière ces normes administratives abjectes.

La lettre de démission est un cas à part. A priori, la loi ne donne aucune indication pour sa forme. La démission doit juste  « résulter d'une volonté claire et non équivoque ».  Youpi ! déjà qu’on se faisait une fête de se barrer de ce job à la con/métier de chien /boulot sous-payé /entreprise de dingue/  etc…, on va en plus avoir l’immense privilège de se lâcher totalement sur cette lettre de démission !




Oui, vous pouvez également annoncer votre démission ainsi, si on considère que le fait de dire au revoir à son boss déguisé en canard est une volonté claire et non équivoque, on peut même se passer de lettre de démission.

Quelques recommandations préalables :

  • Il y a un préavis à respecter : Équipiers, vous allez devoir tenir un mois encore. Pour les autres, aller fureter du côté de votre convention collective ça devrait être indiqué. Donc, mieux vaut clairement indiquer la date sur votre lettre et la donner le jour indiqué. À partir de cette date, le préavis commence.
  • Indiquer donc aussi la date de fin de préavis, c'est à dire le jour de votre libération.
  • Signer, indiquer votre identité clairement
L’exemple basique

T’as pas envie de te prendre la tête, tu pars sans rancune, juste comme ça et tu veux rester dans le conventionnel. Voilà un truc qui peut te convenir :

(ton nom + prénom)
( ton adresse )
( code postal + ville )


Objet : Démission
                                                                                  À ( ta ville ), le ( date ), 

              Madame, Monsieur
              Par la présente lettre, je vous remercie de prendre en considération ma volonté de démissionner de mes fonctions au sein de votre entreprise.
              La durée de préavis étant de 1 mois, mes activités au service de votre entreprise cesseront le (date du jour – 1 mois).
              Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de ma considération distinguée.

Ta signature

La lettre générée et énervée

Si tu pars énervé, mais que tu n’as plus envie de consacrer une seule minute à cette entreprise puante, tu peux trouver un large choix de générateur de lettres de démission qui te feront ça au poil :


Un exemple :

    « Bonjour,
 Si je vous écris aujourd'hui, c'est pour vous présenter ma démission. Cette décision est le fruit d'une longue maturation. En effet, je ne peux rester ici ne serait-ce qu'un jour de plus. Il faut voir l'ambiance de travail ! J'en ai assez de tous ces pleutres qui rampent à vos pieds dans l'espoir dérisoire d'une promotion. Tout ce gâchis d'énergie, d'espoirs, d'efforts me fait vraiment de la peine. Lorsque je pense à tout ce que vous m'avez fait miroiter lorsque vous m'avez engagé, je rigole doucement ! Poste à responsabilité, épanouissement personnel, bonne ambiance de travail, perspectives d'évolution... Vous n'avez donc aucune conscience ! Vous m'avez honteusement exploité ! J'en ai assez de m'asseoir sur ma vie privée. Je plains le malheureux pigeon que vous dégotterez pour me remplacer. Vous pouvez compter sur moi pour vous faire une publicité d'enfer. Soyez certain que vous  ne me reverrez plus jamais en ces lieux. Cela vaudra mieux pour tout  le monde. A jamais !
Votre ancien collègue. »
Un autre exemple tiré de l'excellent site charabia :

     «  Monsieur le Président,


      Puisque j'en ai marre de voir votre sale tronche, je vous présente, avec un préavis de 3 1 mois, ma lettre de démission du poste de merde au sein de votre entreprise.
      Je n'oublierai jamais des grands moments de collaboration que j'ai pu effectuer chez vous et souhaite pour la compagnie, et pour vous même, la ruine la plus totale , même après mon départ.
      Je vous prie d'agréer, Vieille Branche, mes meilleures salutations.


      Signé : Marcel Quercy »

Mouais je pense qu’on peut mieux faire. L’idéal c’est de mixer plusieurs générateurs, allez un exemple que j’ai réalisé avec le pipotron (pour rester dans l’ambiance entreprise +discours creux) et  l’insultron. Seuls les caractères en gras sont non générés.


"Bonjour,

Considérant la conjoncture de ces derniers temps, il serait intéressant de s'intéresser à toutes les solutions envisageables. En ce qui concerne la dualité de la situation de votre société, on se doit de se préoccuper de certaines alternatives possibles, comme ma démission. En effet il ne m’est plus envisageable de supporter encore un instant votre face de cafard végétatif et vos méthodes dignes  du quotient intellectuel d'une fougère. Et que dire de vos techniques obsolètes de cancrelat, un affabulateur analphabète ferais mieux !

Avec la baisse de confiance de cette fin de siècle, il faut anticiper certaines alternatives s'offrant à nous :  c’est pourquoi je vous dis adieu et bonne continuation au royaume de la médiocrité,

Votre ex-collaborateur 
S’inspirer de lettres de démission connues :

Voici une lettre qu’on trouve un peu partout sur le web.

 « Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir considérer la présente missive comme lettre de démission officielle.
Je me suis vraiment emmerdé à bosser dans cette boîte et c'est surtout de votre faute. Vous êtes le pire chef de service que j'ai eu le malheur de connaître.

Vos talents personnels sont virtuellement inexistants, vous êtes incapable de susciter la moindre étincelle de loyauté de la part de vos collaborateurs, vous avez moins de charisme qu'une moquette et je suis certain que le membre moyen de n'importe quels Boys Band est doté d'un meilleur sens des affaires que vous. En plus, vous donnez vraiment l'impression d'être le rejeton d'un mariage consanguin.

Je n'ai jamais aimé travailler ici. Mon salaire a toujours été nul et si je suis resté si longtemps, c'est parce que je me suis servi du téléphone et de la machine à timbrer du service courrier pour monter ma propre petite affaire au noir de vente par correspondance. Sans compter que mon beau-frère m'emprunte la voiture de fonction tous les week-ends pour faire le taxi et arrondir ses fins de mois. Ah, et puis j'oubliais le très profitable petit « business » de vente de fournitures de bureau qui me permettait d'installer un stand sur les kermesses et brocantes de la région.

On m'a proposé du travail chez l'un de vos concurrents directs.
En fait, on me l'a proposé depuis plus d'un mois, mais j'ai eu besoin de cette période pour finir de photocopier toutes vos archives clientèle confidentielles ainsi que tous vos bilans.
N'espérez pas me traîner en justice sous le prétexte fallacieux d'une quelconque opération d'espionnage industriel. Je vous signale que j'ai en ma possession, conservés dans un endroit sûr, tous les négatifs des photos prises à la dernière fête du bureau. Si vous souhaitez ne pas mettre votre mariage en péril, je vous suggère de vous tenir à carreau.

Quant aux négociations concernant mon préavis, je vous laisse seul juge. Vous pouvez me libérer dès aujourd'hui (avec le solde de mes congés et une généreuse prime de départ) et vous n'entendrez plus parler de moi.
D'un autre côté, il est fort possible que vous vouliez suivre la procédure et m'obliger à rester le temps du préavis stipulé dans mon contrat. Dans ce cas, il est fort possible qu'au cours de cette période je sois pris de violentes crises du syndrome de Tourette et que je sois alors incapable de me retenir de cracher partout, d'injurier les clients, voire d'interrompre les rendez-vous avec de futurs partenaires financiers.

À vous de voir.

Cordialement.

 PS : Tu pues »
Bonne démission à tous ! Équipiers, n'oubliez pas que le dernier jour peut ressembler à ça...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

vous avez un email pour vous contacter?

Anta a dit…

oui, c'est : antalibelle@gmail.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...